>
Nos conseils
>
>
Faire construire sa piscine : le grand plongeon !
Chantier   19.08.2016

Faire construire sa piscine : le grand plongeon !

Faire construire sa piscine : le grand plongeon !

Face à la chaleur estivale, vous avez décidé de vous lancer dans la construction d’une piscine. A vous les citronnades et la bronzette au bord de l’eau ! Mais avant d’effectuer votre première brasse, il y a le chantier… Toits de Province vous explique les règles à respecter et vous donne toutes les infos dont vous pouvez avoir besoin !

Depuis 15 ans, l’installation de piscines privées en France a doublé : 1.8 millions de piscines ont été recensées en 2015. Ce qu’il faut savoir, c’est que la piscine est considérée comme une extension de construction, et donc que son implantation est régie par le code de l’urbanisme. Par conséquent, les démarches nécessaires vont varier en fonction de sa taille.

Quelles sont les règlementations ?

Pour commencer, la demande de permis de construire est obligatoire à partir de 100m².

En dessous de 10m², aucune autorisation n’est requise, et entre les deux (de 10 à 100m²), il faut simplement déposer en mairie une déclaration préalable de travaux non soumis à permis de construire.

A noter aussi que pour les piscines hors-sol, gonflables ou en kit, aucune autorisation n’est nécessaire, si elle est installée moins de quinze jours à trois mois par an, en fonction des secteurs. Au-delà de trois mois, les règles générales s’appliquent.

Enfin, la loi exige que tout bassin enterré soit équipé d’un dispositif de sécurité (barrière, couverture ou alarme) pour réduire les risques de noyade.

Combien coûte la construction d'un piscine ?

On peut trouver des piscines gonflables à tous les prix, selon la taille du bassin et la qualité souhaitée. Du coté des piscines enterrées, les constructeurs facturent généralement entre 15 000 et 50 000 euros pour un bassin. Autre point important, la possibilité de contracter un prêt travaux pour la construction d’une piscine, afin d’en faciliter le financement.

Notez également que cette nouvelle construction va augmenter la valeur de votre bien… et donc le montant de vos impôts locaux…

Une taxe d’aménagement peut également s’appliquer, en cas de dépôt d’un permis de construire ou de déclaration préalable de travaux : elle est forfaitaire et s’établit à 200 euros par mètre carré.

Entretenir votre piscine sera également important une fois vos travaux terminés, afin de la garder en bon état le plus longtemps possible !

Alors, prêt à vous lancer ?

Vous avez aimé ? alors partagez !

D'autres actualités