1. Toits de province
  2. Préparer votre projet
  3. Comment financer
  4. Vous êtes un particulier ?

Particuliers : comment financer votre projet de construction de maison ?

Pour construire sa maison, il est tout d’abord essentiel d’organiser votre plan pour la financer.
Si le réflexe le plus évident est de consulter votre banque, la solution du prêt bancaire n’est pas la seule ! Elle peut être complétée par d’autres aides et dispositifs. En particulier si vous êtes primo-accédant et construisez votre résidence principale.

Les 4 grandes étapes pour financer la construction de votre maison

  1. consultez une Banque pour calculer votre budget et votre capacité d’emprunt si vous n’avez pas la capacité de financer totalement votre maison ;
  2. complétez votre budget ou allégez vos remboursements grâce aux aides disponibles ;
  3. contractez une assurance emprunteur, elle est obligatoire ;
  4. finalisez votre dossier de demande de prêt et une fois validé, votre Banque organise les versements selon des échéances clairement établies à l’avance avec Toits de Province, au fil de la construction.

Le prêt immobilier

Le taux du prêt

Il est exprimé en pourcentage et représente le montant perçu par l’organisme prêteur, en fonction du montant emprunté.
En 2020, les taux d’emprunt ont atteint des niveaux historiquement bas, descendant en-dessous de la barre des 0,5% pour des emprunts de moins de 10 ans.

Pour obtenir le taux le plus avantageux, vous avez la possibilité de mettre en concurrence différentes banques.
Au-delà du taux, veillez bien à en comparer également les conditions : coût de l’assurance, condition de remboursement anticipé, montant des frais de dossier et caution, etc.

Vous pouvez également confier cette recherche à un courtier en crédit immobilier, qui sélectionnera pour vous le meilleur taux et les meilleures conditions. Il sera généralement rémunéré sur votre taux, auprès de la Banque, avec ou sans frais de dossier à verser.

La durée du prêt

La durée d’un prêt immobilier varie suivant votre capacité d’endettement. Depuis 2020 face à la crise économique et sanitaire, les organismes bancaires ont eu tendance à ne plus accepter de prêt au-delà des 25 ans.
Notez que la durée de votre prêt fait aussi varier votre taux. Plus vous emprunterez sur le long terme, plus votre taux sera élevé.

L’assurance emprunteur

Elle est une sécurité pour vous, absolument obligatoire pour contracter un prêt immobilier.
Votre dossier d’assurance emprunteur est même exigé et étudié par votre banque avant de valider votre dossier d’emprunt. Cette assurance vous couvre en cas de sinistre personnel pouvant vous empêcher de rembourser votre emprunt.
 
Attention ! Vérifiez bien les conditions de votre banque et remettez-les à votre assurance pour qu’elle vous propose un contrat adapté. Elles peuvent en effet varier d’un organisme bancaire à l’autre.

Les critères d’acceptation du dossier d’emprunt

D’un organisme bancaire à l’autre, les critères d’obtention d’un crédit immobilier sont variables.
Sont pris majoritairement en compte :

  • votre situation financière (salaire ET dépenses régulières),
  • votre âge,
  • votre taux d’endettement (vos autres emprunts éventuels),
  • votre situation professionnelle (salarié, sans emploi, entrepreneur),
  • votre état de santé,
  • etc.

Les différentes aides disponibles

Le PTZ, prêt à taux zéro

Le prêt à taux zéro est une aide dédiée aux primo-accédants, sous conditions de ressources.
Le PTZ est tout simplement un emprunt avec un taux de 0%, donc sans aucun intérêt à reverser.
Quelles sont ses conditions ?

  • Le PTZ permet de financer 40% maximum (suivant la zone de construction) du montant de votre budget total.
  • Il peut s’étendre sur 20 à 25 ans (suivant vos revenus et montants du prêt).
  • Il est destiné aux primo-accédants (vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale durant les 2 années précédant l’offre de prêt), sauf quelques rares exceptions.
  • Il est soumis à des conditions de ressources et variable en fonction de la zone géographique de la construction (A, B1, B2, C).
  • Il est cumulable avec d’autres prêts.

Simulez votre Prêt à Taux Zéro et retrouvez toutes les conditions sur le site du gouvernement service-public.fr ou contactez-nous ! 

Attention !
Au 1er janvier 2021, la loi change et le prêt à taux zéro sera limité à certaines zones.

Le prêt Action Logement pour les salariés

Souvent appelé « prêt 1% logement », le prêt Action Logement (PAL) s’adresse à vous si vous êtes salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole comptant au moins 10 employés et adhérant au Comité interprofessionnel du logement (CIL).
Ce dispositif peut constituer une véritable aide pour les primo-accédants ou les salariés en mobilité professionnelle souhaitant faire construire leur résidence principale.
Ses conditions et avantages :

  • Le montant du prêt peut atteindre 40 000€.
  • Son taux d’intérêt est très faible et fixe : 0,5% hors assurance de prêt.
  • Il peut permettre de financer les frais de notaire.
  • La durée de l’emprunt est libre, mais limitée à 25 ans.
  • Il ne doit pas représenter plus de 30% du coût total de l’opération.
  • Il est cumulable avec un « prêt travaux » sur le même bien après acquisition.

Retrouvez toutes les conditions sur le site d’Action Logement ou contactez-nous !

Le PAS (Prêt d’Accession Sociale)

Il vous est destiné si vous avez des revenus modestes.
Comme le prêt à taux zéro, il est dédié à la primo-accession, dont à la construction pour la première fois de votre maison comme résidence principale.
Il est également soumis à différentes conditions :

  • Il est plafonné suivant vos revenus.
  • Il varie selon la zone géographique A, B1, B2 ou C dans laquelle se situe votre maison.
  • Il peut financer l’intégralité de votre construction et de l’achat du terrain MAIS ne peut financer les frais de notaire.
  • Il peut se cumuler avec d’autres aides et prêts aidés MAIS ne peut être complété par un prêt immobilier bancaire « classique ».
  • La durée de remboursement peut varier entre 5 et 30 ans.
  • Il peut vous être proposé par votre organisme bancaire, si celui-ci a passé une convention avec l’Etat.

Retrouvez toutes les conditions sur le site du gouvernement service-public.fr ou contactez-nous !

L’exonération de taxe foncière les 2 premières années

Vous venez d’emménager dans votre maison Toits de Province, bonne nouvelle…
Vous pouvez être exonéré de taxe foncière durant les 2 premières années suivant la construction, pour cela il vous faudra vérifier si votre commune est éligible à ce dispositif

La période des 2 années d’exonération prend effet à compter du 1er janvier de l'année qui suit la date d'achèvement des travaux.
Comment procéder ?
Déposez auprès du service des impôts lié à lieu de domicile le formulaire de déclaration modèle H1 (formulaire 6650) dans les 90 jours qui suivent la signature d’achèvement des travaux.

Vous êtes agent de la fonction publique : pensez au prêt catégoriel

Les agents et contractuels de la fonction publique bénéficient de crédits aidés pour la construction d’un logement, sous conditions de ressources. Pour être accepté, le dossier de financement doit comporter un prêt conventionné.