>
Nos conseils
>
>
Aides pour acheter une maison individuelle : ce qui va changer en 2018 !
Réglementation   10.10.2017

Aides pour acheter une maison individuelle : ce qui va changer en 2018 !

Aides pour acheter une maison individuelle : ce qui va changer en 2018 !

Envie de faire construire ? Le projet de loi de finances 2018, présenté par le gouvernement ces derniers jours, prévoit plusieurs évolutions des dispositifs d’aide à l’accession à la propriété. Chez Toits de Province, on vous aide à y voir plus clair…

Encore quelques mois pour l’APL accession

L’APL (Aide personnelle au logement) accession d’abord, un dispositif qui facilite l’emprunt immobilier pour les ménages aux revenus modestes. Pour en profiter, il va sans doute falloir se dépêcher. Seuls ceux qui auront ouvert un Plan épargne-logement avant le 31 décembre pourront bénéficier de la prime d’Etat attribuée lorsque le PEL devient un emprunt immobilier. Pour les particuliers les plus réactifs donc, cette prime, d’un montant maximal de 1 525 euros, sera toujours versée.

Un nouveau fléchage pour le PTZ

Le Prêt à taux zéro continue d’exister, au moins pour 4 ans. Si le gouvernement souhaitait le recentrer dès l'an prochain sur le neuf dans les secteurs dits « tendus » comme la région parisienne, les zones touristiques ou les métropoles de plus de 250 000 habitants, Emmanuel Macron vient de lâcher du lest en annonçant maintenir ce dispositif dans le neuf pour les communes allant de 50 000 habitants à 250 000 habitants et pour tout le reste du territoire. 

Dans tous les cas, sachez que pour cette fin d’année 2017, le PTZ continue de s’appliquer au neuf et à l’ancien avec travaux partout en France, comme dans nos départements du Rhône, de l’Isère et de l’Ain.

Le Pinel lui aussi réorienté

Le dispositif Pinel, lui aussi prolongé pour 4 ans, est également recentré sur les zones où le marché immobilier est le plus tendu. Jusqu’en 2021, les particuliers pourront, avec le Pinel, récupérer jusqu’à 21% de l’argent investi via des réductions d’impôts. Il est réservé à l’achat de logements neufs destinés à être mis en location, avec des loyers plafonnés, pendant une durée minimale de 6, 9 ou 12 ans. Toutes ces conditions resteront les mêmes l’an prochain. C’est la zone d’application qui en revanche se verra réduite. Le Pinel ne concernera plus que Paris, les zones touristiques et les grandes métropoles.

Voilà pour les premières annonces, mais ces mesures ne sont encore qu’à l’état de projet. On en saura plus lors des débats parlementaires de cet automne… Affaire à suivre.

Vous avez aimé ? alors partagez !

D'autres actualités